couv-fragilite

L’intemporelle fragilité de l’inconscient – Cosimo Trono

27.00

Description du produit

couv-fragilite

« Venant d’un sémioticien sans pareil, R. Barthes, auteur, entre autre, d’un Empire des signes, ce signe (du lancer de sa « côtelette ») dut représenter un geste mythique, à la manière du lancer de la massue en os de la part de l’homme préhistorique qui ouvre le film 2001, l’Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick. Ce récit commence tel un conte, « Un jour… », et s’achève par la dispersion romantique des cendres du héros. A moins qu’il n’y ait l’évocation du sort de Polynice, « cadavre sans sépulture, pâture et jouet des oiseaux ou des chiens ». Entre ces deux extrémités on entend la métaphore d’une existence vécue sous le capitonnage du verbe oser. « N’osant pas m’en débarrasser… », «… jusqu’à oser jeter ce bout de moi-même… ». Oser, remarquez, appelle le dépassement d’un tabou, d’un interdit. Il est l’anagramme d’Eros. « Jusqu’à oser jeter ce bout de moi-même : éros… », pour que soit Thanatos ! Que reste-t-il au sujet, au vivant, lorsqu’il jette son petit bout d’éros dans la rue ? Pousserais-je le jeu des signifiants, leur insistance répétitive, jusqu’à dire qu’une côtelette termine toujours sa course per os ?  Par la bouche ? Tote mund tabu… »

Cosimo Trono, psychanalyste italien, docteur en psychologie, psychothérapeute (canton de Vaud), membre du Laboratoire de psychopathologie de Paris XIII, exerçe à Paris depuis 1995. Derniers ouvrages parus Il n’y a plus de honte dans la culture. Enjeux pour Psychanalyse, Philosophie, Littérature, Société, Art (sous la direction de C.T. et Eric Bidaud, 2010), et Jacques Schotte. Un questionnement psychanalytique (sous la direction de Ch. Fierens et C.T., 2010).

27 € ISBN 978-2-917714-05-8